Premier sénateur noir - Histoire

Premier sénateur noir - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le 25 février, Hiram Revels est devenu le premier sénateur noir. Il a pris le siège du Sénat du Mississippi, anciennement occupé par Jefferson Davis.

Warnock entre dans l'histoire en tant que premier sénateur noir de Géorgie

Les résultats du second tour signalent un changement politique majeur.

  • Les électeurs géorgiens ont élu le premier sénateur noir de l'État, le révérend Raphael Warnock.
  • Avant l'élection de Warnock, seulement 10 Noirs américains ont siégé au Sénat américain.

Pour la première fois dans l'histoire de l'État, la Géorgie a élu un Noir américain comme sénateur, alors que le révérend Raphael Warnock (D) bat mercredi la titulaire républicaine Kelly Loeffler.

La victoire de Warnock est un chapitre majeur de l'histoire des Noirs américains, car il devient le premier sénateur noir à représenter la Géorgie, un ancien État confédéré. À la suite des manifestations de Black Lives Matter à l'été 2020, l'augmentation de la représentation insuffle de l'espoir dans des problèmes qui affectent de manière disproportionnée les Noirs américains, tels que la réforme de la justice pénale et les droits de vote.

La réalisation historique de Warnock contribue également à mettre la majorité au Sénat à la portée des démocrates, alors que le président élu Joe Biden se prépare à prendre ses fonctions le 20 janvier.

Le New York Times a enregistré 98 pour cent des votes exprimés lors de l'élection spéciale entre Warnock et Loeffler, et l'Associated Press (AP) a annoncé la victoire mercredi.

Dans une émission diffusée en direct, Warnock a revendiqué la victoire, rapporte le Washington Post.

« On nous a dit que nous ne pouvions pas gagner cette élection », a-t-il déclaré. "Mais ce soir, nous avons prouvé qu'avec de l'espoir, un travail acharné et les gens à nos côtés, tout est possible."

Avant d'être élu, Warnock était le pasteur principal de l'église baptiste Ebenezer basée à Atlanta, la même église où le leader des droits civiques Martin Luther King Jr. a prêché. En tant que l'un des 12 enfants, Warnock a grandi dans un logement social et a été le premier de sa famille à obtenir un diplôme universitaire, selon AP.

Historiquement, seuls 10 Noirs américains ont servi au cours des deux siècles d'histoire du Sénat, dont deux sont la vice-présidente élue Kamala Harris et l'ancien président Barack Obama.

En 1870, Hiram Revels a été le premier Afro-Américain à siéger au Sénat, représentant l'État du Mississippi.

Les yeux sont désormais tournés vers la deuxième course entre le démocrate Jon Ossoff et le républicain David Perdue. Ossoff est en tête, mais AP rapporte que mercredi la course était encore trop proche pour être officiellement annoncée. Ossoff a déclaré victoire en déclarant sur les réseaux sociaux : « Que vous soyez pour moi ou contre moi, je serai pour vous au Sénat américain. Je servirai tout le peuple de l'État.

L'élection spéciale en Géorgie a vu la participation à la fois du président élu Biden – soutenant Warnock et Ossoff – et du président Trump, soutenant vocalement Sens. Loeffler et David Perdue dans la course.


Membres noirs américains par État et territoire, de 1870 à nos jours

Le tableau est complété par une carte interactive des États-Unis et est basé sur des informations tirées de la Répertoire biographique du Congrès des États-Unis. Les noms sont suivis du Congrès au cours duquel le représentant ou le sénateur a pris ses fonctions pour la première fois.

Les États et territoires suivants n'ont jamais élu ou nommé d'Afro-américain au Congrès : Alaska, Samoa américaines, Arizona, Arkansas, Guam, Hawaï, Idaho, Iowa, Kansas, Kentucky, Maine, Montana, Nebraska, New Hampshire, Nouveau-Mexique, Nord Dakota, Îles Mariannes du Nord, Oregon, Porto Rico, Rhode Island, Dakota du Sud, Vermont, Virginie-Occidentale, Wyoming.

État ou territoire Nom Première prise de fonction Service
Alabama
AL TURNER, Benjamin Sterling 42e (1871-1873) loger
AL RAPIER, James Thomas 43e (1873-1875) loger
AL HARALSON, Jérémie 44e (1875-1877) loger
AL HILLIARD, comte Frédéric 103e (1993-1995) loger
AL DAVIS, Artur 108e (2003-2005) loger
AL SEWELL, Terri 112e (2011-2013) loger
Californie
Californie HAWKINS, Augustus Freeman (Gus) 88e (1963-1965) loger
Californie DELLUMS, Ronald V. 92e (1971-1973) loger
Californie BURKE, Yvonne Brathwaite 93e (1973-1975) loger
Californie DIXON, Julian Carey 96e (1979-1981) loger
Californie DYMALY, Mervyn Malcolm 97e (1981-1983) loger
Californie EAUX, Maxine 102e (1991-1993) loger
Californie TUCKER, Walter R., III 103e (1993-1995) loger
Californie MILENDER-MCDONALD, Juanita 104e (1995-1997) loger
Californie LEE, Barbara 105e (1997-1999) loger
Californie WATSON, Diane Edith 107e (2001-2003) loger
Californie RICHARDSON, Laura 110e (2007-2009) loger
Californie BASSE, Karen 112e (2011-2013) loger
Californie HARRIS, Kamala Devi 115e (2017-2019) Sénat
Colorado
CO NEGUSE, Joseph 116e (2019-2021) loger
Connecticut
CT FRANK, Gary A. 102e (1991-1993) loger
CT HAYES, Jahana 116e (2019-2021) loger
Delaware
DE BLUNT ROCHESTER, Lisa 115e (2017-2019) loger
District de Colombie
CC FAUNTROY, Walter Edward 92e (1971-1973) loger
CC NORTON, Eleanor Holmes 102e (1991-1993) loger
Floride
Floride MURS, Josiah Thomas 42e (1871-1873) loger
Floride MARRON, Corrine 103e (1993-1995) loger
Floride HASTINGS, Alcee Lamar 103e (1993-1995) loger
Floride MEEK, Carrie P. 103e (1993-1995) loger
Floride MEEK, Kendrick B. 108e (2003-2005) loger
Floride OUEST, Allen 112e (2011-2013) loger
Floride WILSON, Frédérica 112e (2011-2013) loger
Floride DEMINGS, Valdez 115e (2017-2019) loger
Floride LAWSON, Alfred, Jr. 115e (2017-2019) loger
Floride DONALD, Byron 117e (2021-2023) loger
Géorgie
Géorgie LONG, Jefferson Franklin 41e (1869-1871) loger
Géorgie JEUNE, Andrew Jackson, Jr. 93e (1973-1975) loger
Géorgie LEWIS, John R. 100e (1987-1989) loger
Géorgie ÉVÊQUE, Sanford Dixon, Jr. 103e (1993-1995) loger
Géorgie MCKINNEY, Cynthia Ann 103e (1993-1995) loger
Géorgie MAJETTE, Denise L. 108e (2003-2005) loger
Géorgie SCOTT, David 108e (2003-2005) loger
Géorgie JOHNSON, Hank 110e (2007-2009) loger
Géorgie SALLE, Kwanza 116e (2019-2021) loger
Géorgie MCBATH, Lucy 116e (2019-2021) loger
Géorgie WARNOCK, Raphaël Gamaliel 117e (2021-2023) Sénat
Géorgie WILLIAMS, Nikema 117e (2021-2023) loger
Illinois
IL DE PRIEST, Oscar Stanton 71e (1929-1931) loger
IL MITCHELL, Arthur Wergs 74e (1935-1937) loger
IL DAWSON, William Levi 78e (1943-1945) loger
IL COLLINS, George Washington 91e (1969-1971) loger
IL METCALFE, Ralph Harold 92e (1971-1973) loger
IL COLLINS, Cardiss 93e (1973-1975) loger
IL STEWART, Bennett McVey 96e (1979-1981) loger
IL SAUVAGE, Gus 97e (1981-1983) loger
IL WASHINGTON, Harold 97e (1981-1983) loger
IL HAYES, Charles Arthur 98e (1983-1985) loger
IL MOSELEY BRAUN, Carol 103e (1993-1995) Sénat
IL REYNOLDS, Mel 103e (1993-1995) loger
IL RUSH, Bobby L. 103e (1993-1995) loger
IL JACKSON, Jesse L., Jr. 104e (1995-1997) loger
IL DAVIS, Danny K. 105e (1997-1999) loger
IL OBAMA, Barack 109e (2005-2007) Sénat
IL BURRIS, Roland 111e (2009-2011) Sénat
IL KELLY, Robin L. 113e (2013-2015) loger
IL UNDERWOOD, Lauren 116e (2019-2021) loger
Indiana
DANS HALL, Katie Béatrice 97e (1981-1983) loger
DANS CARSON, Julia May 105e (1997-1999) loger
DANS CARSON, André 110e (2007-2009) loger
Louisiane
LA NASH, Charles Edmond 44e (1875-1877) loger
LA JEFFERSON, William Jennings 102e (1991-1993) loger
LA FIELDS, Cléo 103e (1993-1995) loger
LA RICHMOND, Cédric 112e (2011-2013) loger
LA CARTER, Troie 117e (2021-2023) loger
Maryland
MARYLAND MITCHELL, Parren James 92e (1971-1973) loger
MARYLAND MFUME, Kweisi 100e (1987-1989) loger
MARYLAND WYNN, Albert Russell 103e (1993-1995) loger
MARYLAND CUMMING, Elijah Eugène 104e (1995-1997) loger
MARYLAND EDWARDS, Donna F. 110e (2007-2009) loger
MARYLAND BROWN, Anthony Grégoire 115e (2017-2019) loger
Massachusetts
MA BROOKE, Edward William, III 90e (1967-1969) Sénat
MA COWAN, William (Mo) 113e (2013-2015) Sénat
MA PRESSLEY, Ayanna 116e (2019-2021) loger
Michigan
MI DIGGS, Charles Coles, Jr. 84e (1955-1957) loger
MI CONYERS, John, Jr. 89e (1965-1967) loger
MI CROCKETT, George William, Jr. 96e (1979-1981) loger
MI COLLINS, Barbara-Rose 102e (1991-1993) loger
MI KILPATRICK, Carolyn Joues 105e (1997-1999) loger
MI CLARKE, Hansen 112e (2011-2013) loger
MI LAWRENCE, Brenda L. 114e (2015-2017) loger
MI JONES, Brenda 115e (2017-2019) loger
Minnesota
MN ELLISON, Keith 110e (2007-2009) loger
MN OMAR, Ilhan 116e (2019-2021) loger
Mississippi
MME REVELES, Hiram Rhodes 41e (1869-1871) Sénat
MME LYNCH, John Roy 43e (1873-1875) loger
MME BRUCE, Blanche Kelso 44e (1875-1877) Sénat
MME ESPY, Alphonso Michael (Mike) 100e (1987-1989) loger
MME THOMPSON, Bennie 103e (1993-1995) loger
Missouri
MO CLAY, William Lacy, Sr. 91e (1969-1971) loger
MO BLÉ, Alan Dupree 98e (1983-1985) loger
MO CLAY, William Lacy, Jr. 107e (2001-2003) loger
MO CLEAVER, Emanuel, II 109e (2005-2007) loger
MO BUSH, Cori 117e (2021-2023) loger
Nevada
NV HORSFORD, Steven 113e (2013-2015) loger
New Jersey
New Jersey PAYNE, Donald Milford 101e (1989-1991) loger
New Jersey PAYNE, Donald, Jr. 112e (2011-2013) loger
New Jersey BOOKER, Cory Anthony 113e (2013-2015) Sénat
New Jersey WATSON COLEMAN, Bonnie 114e (2015-2017) loger
New York
New York POWELL, Adam Clayton, Jr. 79e (1945-1947) loger
New York CHISHOLM, Shirley Anita 91e (1969-1971) loger
New York RANGEL, Charles B. 92e (1971-1973) loger
New York OWENS, Major Robert Odell 98e (1983-1985) loger
New York VILLES, Edolphus 98e (1983-1985) loger
New York WALDON, Alton R., Jr. 99e (1985-1987) loger
New York FLAKE, Floyd Harold 100e (1987-1989) loger
New York MEEKS, Gregory W. 105e (1997-1999) loger
New York CLARKE, Yvette Diane 110e (2007-2009) loger
New York JEFFRIES, Hakeem 113e (2013-2015) loger
New York DELGADO, Antonio 116e (2019-2021) loger
New York BOWMAN, Jamaal 117e (2021-2023) loger
New York JONES, Mondaire 117e (2021-2023) loger
New York TORRES, Ritchie 117e (2021-2023) loger
Caroline du Nord
NC HYMAN, John Adams 44e (1875-1877) loger
NC O'HARA, James Edward 48e (1883-1885) loger
NC CHEATHAM, Henry Plummer 51e (1889-1891) loger
NC BLANC, George Henry 55e (1897-1899) loger
NC CLAYTON, Eva M. 102e (1991-1993) loger
NC WATT, Melvin L. 103e (1993-1995) loger
NC BALLANCE, Frank W., Jr. 108e (2003-2005) loger
NC BUTTERFIELD, George Kenneth (G.K.), Jr. 108e (2003-2005) loger
NC ADAMS, Alma 113e (2013-2015) loger
Ohio
OH STOKES, Louis 91e (1969-1971) loger
OH JONES, Stéphanie Tubbs 106e (1999-2001) loger
OH FUDGE, Marcia L. 110e (2007-2009) loger
OH BEATTY, Joyce 113e (2013-2015) loger
Oklahoma
d'accord WATTS, Jules César, Jr. (J.C.) 104e (1995-1997) loger
Pennsylvanie
Pennsylvanie NIX, Robert Nelson Cornelius, Sr. 85e (1957-1959) loger
Pennsylvanie GRIS, William Herbert, III 96e (1979-1981) loger
Pennsylvanie BLACKWELL, Lucien Edward 102e (1991-1993) loger
Pennsylvanie FATTAH, Chaka 104e (1995-1997) loger
Pennsylvanie EVANS, Dwight 114e (2015-2017) loger
Caroline du Sud
SC RAINEY, Joseph Hayne 41e (1869-1871) loger
SC DE LARGE, Robert Carlos 42e (1871-1873) loger
SC ELLIOTT, Robert Brown 42e (1871-1873) loger
SC CAIN, Richard Harvey 43e (1873-1875) loger
SC RANSIER, Alonzo Jacob 43e (1873-1875) loger
SC PETIT, Robert 44e (1875-1877) loger
SC MILLER, Thomas Ezéchiel 51e (1889-1891) loger
SC MURRAY, George Washington 53e (1893-1895) loger
SC CLYBURN, James Enos 103e (1993-1995) loger
SC SCOTT, Tim 1 112e (2011-2013) loger
Tennessee
TN FORD, Harold Eugène 94e (1975-1977) loger
TN FORD, Harold, Jr. 105e (1997-1999) loger
Texas
Émission JORDANIE, Barbara Charline 93e (1973-1975) loger
Émission LELAND, George Thomas (Mickey) 96e (1979-1981) loger
Émission WASHINGTON, Craig Anthony 101e (1989-1991) loger
Émission JOHNSON, Eddie Bernice 103e (1993-1995) loger
Émission JACKSON LEE, Sheila 104e (1995-1997) loger
Émission VERT, Al 109e (2005-2007) loger
Émission VEASEY, Marc 113e (2013-2015) loger
Émission HURD, William Ballard 114e (2015-2017) loger
Émission ALLRED, Colin 116e (2019-2021) loger
Utah
Utah AMOUR, Ludmya Bourdeau (Mia) 114e (2015-2017) loger
Utah OWENS, Bourges 117e (2021-2023) loger
Les iles vierges
VI EVANS, Melvin Herbert 96e (1979-1981) loger
VI FRAZER, Victor O. 104e (1995-1997) loger
VI CHRISTENSEN, Donna Marie 105e (1997-1999) loger
VI PLASKETT, Stacey E. 114e (2015-2017) loger
Virginie
Virginie LANGSTON, John Mercer 51e (1889-1891) loger
Virginie SCOTT, Robert C. 103e (1993-1995) loger
Virginie MCEACHIN, Aston Donald 115e (2017-2019) loger
Washington
Washington STRICKLAND, Marilyn 117e (2021-2023) loger
Wisconsin
WI MOORE, Gwendolynne S. (Gwen) 109e (2005-2007) loger


JUSQU'À CE QUE pendant les années 1870, 16 membres noirs occupaient des sièges au Congrès : 14 à la Chambre, deux au Sénat et chacun un républicain du Sud, Hiram Revels du Mississippi ayant été nommé premier sénateur noir en février 1870.

Et puis la reconstruction a pris fin et le sud a mis en œuvre les lois Jim Crow, et bon nombre de ces États n'ont toujours pas élu un sénateur noir depuis.

Plus j'en apprends sur le dernier quart des années 1800, plus je me méfie du fait que beaucoup de problèmes de notre pays sont nés à cette époque. Il semble qu'il y ait eu moins de racisme dans l'immédiat après-guerre, et quelque chose l'a fait monter en puissance juste avant les années 1900, avec le nationalisme et le proto-fascisme. Ce n'est pas une période bien couverte par les cours d'histoire standard des écoles publiques.

Plus j'en apprends sur le dernier quart des années 1800, plus je me méfie du fait que beaucoup de problèmes de notre pays sont nés à cette époque. Il semble qu'il y ait eu moins de racisme dans l'immédiat après-guerre, et quelque chose l'a fait monter en puissance juste avant les années 1900, avec le nationalisme et le proto-fascisme. Ce n'est pas une période bien couverte par les cours d'histoire standard des écoles publiques.

Il y a eu une élection présidentielle contestée qui a été résolue par le retrait des troupes fédérales. Sans protection fédérale, cela a été immédiatement suivi par le système Jim Crow. Plus tard, au début des années 1900, les anciens combattants de la guerre civile ont commencé à se réunir alors que leurs camarades mouraient. Cela a conduit à un regain d'intérêt pour la guerre civile et le développement de l'idéologie de la « cause perdue » (qui a essentiellement idéalisé le Sud comme une lutte noble).

La reconstruction était une véritable tempête de merde. Il y a sans aucun doute que c'est d'où proviennent bon nombre des problèmes auxquels le pays est confronté aujourd'hui.

Mon professeur d'histoire disait (heureusement avec une attitude dégoûtée envers le Sud) que " Le Sud a perdu la guerre, mais ils ont gagné la paix".

Il semble qu'il y ait eu moins de racisme dans l'immédiat après-guerre, et quelque chose l'a fait monter en puissance juste avant les années 1900, avec le nationalisme et le proto-fascisme.

Il y avait autant, sinon plus, de racisme, mais beaucoup de gens qui avaient le pouvoir de l'adopter avaient été privés de leur capacité à, vous savez, faire n'importe quoi pendant un moment. Mais ensuite, ces gens ont décidé de devenir des terroristes et de mettre des cagoules et des robes blanches.

Il y avait beaucoup de racisme.

Mais les Noirs, qui constituaient la majorité dans quelques États du sud et près de la majorité dans de nombreux autres États du sud, ont obtenu le droit de vote, tandis que les officiers confédérés ont perdu le droit de voter et de se présenter aux élections. Et beaucoup de ces mêmes dirigeants confédérés ont été taxés pour payer de nombreux programmes de reconstruction.

Vous verrez les échos de ce combat dans les constitutions des États du Sud : ils visaient à limiter le droit de vote noir et la capacité du gouvernement à taxer.

C'est parce qu'après que le Sud a perdu la guerre civile en 1865, le Nord a occupé le sud pendant quelques décennies. Ils ont gardé des soldats stationnés dans des forts tout autour du sud pour maintenir la paix. Ils ont également aidé à reconstruire les villes et l'économie du sud. C'est en fait une période assez cool de l'histoire américaine appelée la « reconstruction ». Après le départ des troupes du Nord vers la fin des années 1870, vous avez commencé à voir les lois Jim Crows être utilisées. Le nord et le sud étaient essentiellement deux pays distincts jusqu'à ce que la guerre hispano-américaine (1898) ravive un sentiment de nationalisme entre eux et que les tensions diminuent. Je me souviens avoir lu que le président de l'époque avait demandé à un général confédéré à la retraite de diriger les forces américaines dans l'invasion de Cuba et il a accepté à contrecœur. C'était la première fois qu'une armée du Nord marchait vers le sud depuis la guerre civile et avec un général confédéré à la tête de cette armée, elle unissait à nouveau le pays.

Il n'y en avait pas moins. Dans le Sud de l'après-guerre, il y avait un nombre important de Blancs et d'anciens confédérés qui ont formé des groupes terroristes pour harceler et opprimer les Noirs ainsi que les Blancs républicains. Si le gouvernement fédéral avait fait plus pour les éradiquer, les choses auraient pu se passer bien mieux.

La reconstruction avait le potentiel de refaire l'Amérique et, malheureusement, elle a échoué.

Ce qui m'a vraiment frappé à propos de cette période, c'est que même au 19e siècle, suffisamment de gens savaient que la discrimination était mauvaise pour apporter des modifications constitutionnelles qui respectent les normes morales d'aujourd'hui. Lire le 15e amendement et apprendre qu'il date de 1870, c'est comme découvrir un vélo dans la Rome antique - théoriquement c'est possible, mais on ne s'y attend pas.

Il est utile à bien des égards de regarder la culture populaire de l'époque pour avoir une idée de la façon dont les choses étaient. La même société qui a produit La Case de l'oncle Tom a également produit des spectacles de ménestrels. Si vous regardez la façon dont Southern Planter a dominé la société, à bien des égards, ils se considéraient comme une société d'après les histoires de Sir Walter Raleigh sur les chevaliers et la chevalerie.

Ce qui est indiscutable cependant, c'est que les gens croyaient beaucoup moins à l'idée que la richesse était vertueuse. La pensée socialiste et anarchiste a eu une influence politique significative au cours de cette période, avec toutes sortes de variations dans la vie politique américaine de l'époque. Je dirais que l'effondrement du mouvement Free Silver et de divers mouvements populistes était probablement plus responsable du virage vers des politiques autoritaires qui ont caractérisé la période post-reconstruction.

Dès que les troupes fédérales ont été retirées du sud, ces forces profondément conservatrices ont commencé à reconstruire une société ordonnée selon des lignes pratiquement féodales. Sauf que cette fois, ils avaient subi le traumatisme de perdre une guerre et les radicaux politiques des années 1880 épousant des idées comme le suffrage, l'anarchisme, le socialisme, le syndicalisme et même les premières formes de communisme devaient sembler positivement terrifiants par rapport aux radicaux des années 1850.


Notes de bas de page

1 Charles Coles Diggs, Jr. a démissionné le 3 juin 1980 et a été remplacé par George Crockett le 4 novembre 1980.

2 Katie Beatrice Hall a été élue le 2 novembre 1982, par élection spéciale, pour combler la vacance causée par le décès d'Adam Benjamin Jr.

3 Eva M. Clayton a été élue le 3 novembre 1992, par élection spéciale, pour combler la vacance causée par le décès de Walter Beaman Jones Sr.

4 William Herbert Gray III a démissionné le 11 septembre 1991 et a été remplacé par Lucien Edward Blackwell le 5 novembre 1991.

5 Michael Alphonso (Mike) Espy a démissionné le 22 janvier 1993 et ​​a été remplacé par Bennie Thompson le 13 avril 1993.

6 Kweisi Mfume a démissionné le 15 février 1996 et a été remplacé par Elijah Eugene Cummings le 16 avril 1996.

7 Juanita Millender-McDonald a été élue le 26 mars 1996, par élection spéciale, pour combler la vacance causée par la démission de Walter R. Tucker III.

8 Mel Reynolds a démissionné le 1er octobre 1995 et a été remplacé par Jesse L. Jackson, Jr., le 12 décembre 1995.

9 Walter R. Tucker III a démissionné le 15 décembre 1995 et a été remplacé par Juanita Millender-McDonald le 26 mars 1996.

10 Donna M. Christensen a servi sous le nom de Donna Christian-Green aux 105e et 106e Congrès (1997-2001).

11 Ronald V. Dellums a démissionné le 6 février 1998 et a été remplacé par Barbara Lee le 7 avril 1998.

12 Floyd Harold Flake a démissionné le 17 novembre 1997 et a été remplacé par Gregory Meeks le 3 février 1998.

13 Barbara Lee a été élue le 7 avril 1998, lors d'élections spéciales, pour combler la vacance causée par la démission de Ronald V. Dellums.

14 Diane Edith Watson a été élue le 5 juin 2001, par élection spéciale, pour combler la vacance causée par le décès de Julian Carey Dixon.

15 Frank W. Ballance, Jr., a démissionné le 11 juin 2004, et a été remplacé par George Kenneth (G. K.) Butterfield, Jr., le 20 juillet 2004.

16 Julia May Carson est décédée le 15 décembre 2007 et son petit-fils André Carson a succédé à une élection spéciale le 11 mars 2008.

17 Donna F. Edwards a été élue le 17 juin 2008, lors d'élections spéciales, pour combler la vacance causée par la démission d'Albert Russell Wynn.

18 Marcia L. Fudge a été élue le 18 novembre 2008, par élection spéciale, pour combler la vacance causée par le décès de Stephanie Tubbs Jones.

19 Stephanie Tubbs Jones est décédée le 20 août 2008 et a été remplacée par Marcia L. Fudge lors d'une élection spéciale le 18 novembre 2008.

20 Juanita Millender-McDonald est décédée le 21 avril 2007 et Laura Richardson lui a succédé lors d'une élection spéciale le 21 août 2007.

21 Barack Obama a démissionné le 16 novembre 2008, après avoir été élu 44e président des États-Unis le 4 novembre 2008.

22 Laura Richardson a été élue le 21 août 2007, par élection spéciale, pour combler la vacance causée par le décès de Juanita Millender-McDonald.

23 Albert Russell Wynn a démissionné le 31 mai 2008, et a été remplacé par Donna F. Edwards le 17 juin 2008.

24 Roland Burris a été nommé au Sénat des États-Unis le 31 décembre 2008, pour combler la vacance causée par la démission de Barack Obama. Cependant, les lettres de créance de Burris n'étaient en règle que le 12 janvier 2009. Il a prêté serment le 15 janvier. , 2009, et a servi jusqu'au 29 novembre 2010, date à laquelle Mark Kirk lui a succédé lors d'une élection spéciale.

25 Donald Milford Payne est décédé le 6 mars 2012 et son fils Donald Payne Jr. a succédé à une élection spéciale le 6 novembre 2012.

26 Tim Scott a démissionné de son siège à la Chambre le 2 janvier 2013 pour être nommé au Sénat des États-Unis.

27 Alma Adams a été élue le 4 novembre 2014, par élection spéciale, pour combler la vacance causée par la démission de Melvin L. Watt.

28 Nommé démocrate au Sénat des États-Unis le 1er février 2013, pour combler le poste vacant causé par la démission du sénateur John F. Kerry. William (Mo) Cowan n'a pas sollicité l'élection pour la totalité du mandat et a quitté le Sénat le 15 juillet 2013.

29 Robin L. Kelly a été élu le 9 avril 2013, par élection spéciale, pour combler le poste vacant causé par la démission de Jesse L. Jackson Jr.

30 Dwight Evans a été élu par élection spéciale le 8 novembre 2016, pour succéder à Chaka Fattah.

31 Chaka Fattah a démissionné le 23 juin 2016.

32 John Conyers, Jr., a démissionné le 5 décembre 2017 et a été remplacé par Brenda Jones le 6 novembre 2018.

33 Brenda Jones a été élue le 6 novembre 2018, par élection spéciale, pour combler le poste vacant causé par la démission de John Conyers Jr.

34 Elijah Eugene Cummings est décédé le 17 octobre 2019 et a été remplacé lors d'une élection spéciale par Kweisi Mfume le 28 avril 2020.

35 Kwanza Hall a été élu le 1er décembre 2020, par élection spéciale, pour combler le poste vacant causé par le décès de John R. Lewis.

36 John R. Lewis est décédé le 17 juillet 2020 et a été remplacé lors d'une élection spéciale par Kwanza Hall le 1er décembre 2020.

37 Kweisi Mfume a été élu le 28 avril 2020, lors d'élections spéciales, pour pourvoir le siège vacant causé par le décès d'Elijah Eugene Cummings.

38 Troy Carter a été élu le 20 avril 2021, par élection spéciale, pour combler le poste vacant causé par la démission de Cedric Richmond.


Histoire : Premier sénateur noir élu

23 février 1870 : Hiram Revels devient le premier Afro-Américain élu sénateur américain, occupant le siège du Mississippi autrefois détenu par Jefferson Davis, l'ancien président de la Confédération. Il n'a servi qu'un an.

23 février 1929 : Le receveur de baseball Elston Gene Howard est né à St. Louis, Missouri. En 1955, il est devenu le premier joueur afro-américain à signer avec les Yankees de New York. En 1963, le receveur Gold-Glove est devenu le joueur le plus utile de la Ligue américaine, le premier joueur noir à le faire. Il a remporté quatre World Series en tant que joueur et deux autres en tant qu'entraîneur.

24 février 1956 : le sénateur américain Harry F. Byrd Sr. a appelé à une politique de résistance massive pour unir les dirigeants blancs de Virginie dans leur campagne pour préserver la ségrégation. La Virginie a adopté des lois pour refuser les fonds de l'État à toute école intégrée. Après que les tribunaux ont ordonné la déségrégation dans quelques écoles, le gouverneur James Lindsay Almond Jr. a ordonné la fermeture de ces écoles. Les tribunaux ont finalement ordonné la réouverture de ces écoles.

25 février 1946 : Columbia, Tennessee, a été le théâtre de nombreuses « émeutes raciales » après la Seconde Guerre mondiale. De nombreux soldats afro-américains n'étaient pas disposés à accepter des mauvais traitements après leur retour de guerre. Dans ce cas, après qu'un commis blanc ait menacé sa mère, James Stephenson, un vétéran de la marine américaine du théâtre du Pacifique, s'est battu avec le commis, qui s'est écrasé à travers la vitrine d'un grand magasin. Il a d'abord été arrêté pour trouble à l'ordre public, puis pour agression avec intention de meurtre. Une foule blanche a encerclé le palais de justice et, après la fusillade de plusieurs officiers blancs, des patrouilleurs des routes de l'État sont entrés dans la communauté afro-américaine, tirant au hasard, saisissant toutes les armes et arrêtant plus de 100. Plus tard, des policiers de Columbia ont abattu deux prisonniers afro-américains. . Vingt-cinq hommes noirs ont été jugés pour les coups de feu des officiers blancs, menant à une condamnation. Personne n'a jamais été jugé pour avoir tué les prisonniers afro-américains.

25 février 1948 : Martin Luther King Jr. est devenu ministre associé de l'église baptiste Ebenezer à Atlanta, en Géorgie, à l'âge de 19 ans. L'été précédent, il avait prononcé son premier sermon.

26 février 1870 : Wyatt Outlaw, le premier commissaire municipal afro-américain de Graham, en Caroline du Nord, est lynché par des membres du Ku Klux Klan. Outlaw a été président de l'Alamance County Union League of America, une organisation anti-Klan, et avait préconisé la création d'une école pour les Afro-Américains. Des dizaines de membres du Klan ont été inculpés pour son meurtre, mais personne n'a jamais été poursuivi. Son lynchage, ainsi que l'assassinat du sénateur de l'État John W. Stephens au palais de justice du comté de Caswell, ont incité le gouverneur William Woods Holden à déclarer la loi martiale dans la région.

27 février 1942 : Charlayne Hunter-Gault est née à Due West, Caroline du Sud. En 1961, elle est devenue l'une des deux premières étudiantes afro-américaines à fréquenter l'Université de Géorgie. Elle s'est mariée et est devenue une journaliste à succès, remportant deux Emmy Awards et un Peabody avec The News Hour With Jim Lehrer. Elle a également travaillé pour le New York Times, CNN et la National Public Radio.

27 février 1853 : La première Association chrétienne afro-américaine des jeunes hommes (YMCA) est organisée à New York et dure pendant la guerre de Sécession. Lorsque le mouvement YMCA a commencé en Amérique en 1851, les minorités étaient exclues.

27 février 1967 : Wharlest Jackson, le trésorier de la branche de la NAACP à Natchez, Mississippi, venait d'être promu à un poste réservé aux Blancs à son travail à Natchez, Mississippi. recevoir des menaces du Ku Klux Klan. Quelques minutes après avoir quitté le travail, une bombe placée sous son camion a explosé, le tuant sur le coup. Ses assassins n'ont jamais été poursuivis. Il fait partie des 40 martyrs inscrits au Civil Rights Memorial à Montgomery, Ala.

27 février 1988 : Debi Thomas devient la première Afro-Américaine à remporter une médaille olympique en patinage artistique. Pendant les jeux olympiques, Thomas était également étudiant à temps plein en pré-médecine à l'Université de Stanford. Thomas est devenu chirurgien orthopédiste et exerce maintenant à Richlands, en Virginie.

28 février 1879 : les Afro-Américains vivant dans le Sud ont fui l'exploitation politique et économique dans ce qui allait être connu sous le nom de « l'Exode de 1879 ». L'un des chefs de file de ce mouvement était Benjamin « Pap » Singleton, qui a conduit les gens du sud au Kansas et à l'ouest.

28 février 2003 : Un jury du tribunal de district des États-Unis à Jackson, Mississippi, a condamné Ernest Avants sur des accusations de meurtre fédérales – les premières accusations de meurtre fédérales liées à la poursuite de meurtres impunis de l'ère des droits civiques. Avants a reçu une peine d'emprisonnement à perpétuité pour avoir rejoint d'autres hommes du Klan dans le meurtre d'un homme à tout faire afro-américain, Ben Chester White, près de Natchez, Mississippi. Les hommes du Klan avaient espéré attirer Martin Luther King Jr., qui participait à une marche dans le Mississippi, à la zone en tuant White. L'intrigue a échoué. White fait partie des 40 martyrs répertoriés sur le Civil Rights Memorial à Montgomery, Ala.

29 février 1940 : Hattie McDaniel devient le premier Afro-Américain à remporter un Oscar, jouant le rôle de la servante Mammy dans le film Autant en emporte le vent. Dans les années qui ont suivi, elle a attiré les critiques de certains pour avoir joué de tels rôles. Elle a répondu: "Je préfère jouer le rôle d'une femme de chambre et gagner 700 $ par semaine que d'en être une pour 7 $ par semaine."


VÉRIFICATION DES FAITS : Les 23 premiers sénateurs noirs étaient-ils républicains ?

Une image partagée sur Facebook affirme que les 23 premiers sénateurs noirs étaient membres du Parti républicain.

Verdict : Faux

Seuls quatre des 10 sénateurs noirs de l'histoire des États-Unis sont républicains.

Le message viral présente une illustration, trouvée sur Getty Images, représentant le premier sénateur noir et les membres du Congrès. &ldquoHistoire qui n'est jamais enseignée&rdquo, revendique la légende. &ldquoLes 23 premiers sénateurs noirs étaient tous républicains.&rdquo

Cependant, seulement 10 Afro-Américains ont siégé au Sénat à ce jour, selon le site Web du Sénat. Sur ces 10 personnes, seulement quatre sont membres du Parti républicain. (EN RELATION : Reagan a-t-il nommé le premier conseiller noir à la sécurité nationale, membre du cabinet hispanique ?)

Le sénateur républicain du Mississippi Hiram Revels est devenu le premier homme noir à siéger au Sénat ou à la Chambre en 1870. Après avoir servi un an, il a démissionné pour devenir président de l'Alcorn State University, connue alors sous le nom d'Alcorn Agricultural and Mechanical College.

Blanche Bruce, un sénateur républicain du Mississippi, a servi de 1875 à 1881. Il a été le premier sénateur noir à exercer un mandat complet et, le 14 février 1879, est devenu la première et la seule personne née en esclavage à présider le Sénat, selon Politico.

De 1967 à 1979, le sénateur républicain Edward Brooke a été l'un des sénateurs du Massachusetts, selon le répertoire biographique du Congrès américain. Il a été le premier Afro-Américain élu au Sénat par vote populaire, selon le New York Times.

Le sénateur républicain de Caroline du Sud, Tim Scott, siège à la chambre haute du Congrès depuis 2013. Il représentait auparavant l'État à la Chambre des représentants.

Les six autres sont membres du Parti démocrate : l'ancien sénateur de l'Illinois Carol Moseley Braun, Barack Obama et Roland Burris, l'ancien sénateur du Massachusetts William &ldquoMo&rdquo Cowan, le sénateur du New Jersey Cory Booker et le sénateur de Californie Kamala Harris.


Hiram Rhodes se délecte (1827-1901)

Hiram Rhodes Revels était un sénateur républicain des États-Unis, ministre de l'Église épiscopale méthodiste africaine (AME) et le premier Afro-Américain à siéger au Sénat américain. Revels est né à Fayetteville, en Caroline du Nord, le 27 septembre 1827, dans une famille libre depuis plusieurs générations. Son père était afro-américain et sa mère était d'origine écossaise. Revels a été scolarisé à la maison par une femme afro-américaine locale. La famille a déménagé à Lincolnton, en Caroline du Nord, en 1838, et Revels s'est formé et a travaillé comme barbier dans la boutique de son frère aîné, Elias. Après la mort d'Elias en 1841, sa femme, Mary, a cédé le magasin à Hiram, qui avait alors quatorze ans.

Revels a fréquenté le Beech Grove Quaker Seminary dans l'Indiana et le Darke County Seminary dans l'Ohio en 1844. Bien que son éducation ait été incomplète, il a été ordonné dans l'église épiscopale méthodiste africaine, à Allen Chapel, Terre Haute, Indiana, en 1845. Revels a beaucoup voyagé, prêchant dans l'Illinois, l'Ohio, le Kansas, le Kentucky, le Missouri et le Tennessee. Il passa un bref moment en prison dans le Missouri en 1854 « pour avoir prêché à des nègres ». De 1855 à 1857, Revels a suivi des cours supplémentaires au Knox College de Galesburg, dans l'Illinois, où il a obtenu un diplôme en théologie et en théologie. Il a ensuite occupé un poste de ministre à Baltimore, dans le Maryland, et a également été directeur d'une école noire locale.

Au début de la guerre civile en 1861, Revels rejoint l'armée de l'Union dans le Maryland et devient aumônier. He helped raise the first two regiments of African American soldiers in Maryland and Missouri and took part in the Battle of Vicksburg in Mississippi. Revels also established a school in St. Louis, Missouri for freedmen in 1863. He left the AME church in 1865 and joined the Methodist Episcopal church he was briefly assigned to churches in New Orleans, Louisiana and Leavenworth, Kansas. It was during this time that he met and married Phoebe A. Bass, and the couple had eight children together, five girls and three boys. In 1866, Revels took a position as pastor at a church in Natchez, Mississippi, and founded more schools for African American youth. He was later elected presiding elder of his church and the southern portion of the state.

In 1868, Revels was elected alderman in Natchez, and the following year he was elected to the Mississippi State Senate. On February 25, 1870, after a two-day debate, Revels was elected by a vote of 81 to 15 in the Mississippi State Senate to finish the term of one of the state’s two seats in the U.S. Senate, which had been left vacant since the Civil War by Albert Brown. With this election, Revels became the first African American in the U.S. Senate. His term ended on March 3, 1871 and it would be 100 years until the next African American was elected.

Revels later served as the first president of Alcorn Agricultural and Mechanical College (now Alcorn State University). He held that position from 1871 to 1874, and again from 1876 to 1882. In 1873, he briefly served as Mississippi Secretary of State. During the last several years of his life, Revels taught theology at Shaw College (now Rust College), where he also served on the Board of Trustees. He also remained active as a minister in Holly Springs, Mississippi. Revels died at a church meeting in Aberdeen, Mississippi on January 16, 1901. He was 73 at the time of his death.


DEMOCRAT RAPHEL WARNOCK TO BE THE FIRST BLACK SENATOR IN GEORGIA’S HISTORY

ASSOCIATED PRESS – Democrat Raphael Warnock won one of Georgia’s two Senate runoffs Wednesday, becoming the first Black senator in his state’s history and putting the Senate majority within the party’s reach.

A pastor who spent the past 15 years leading the Atlanta church where Martin Luther King Jr. preached, Warnock defeated Republican incumbent Kelly Loeffler. It was a stinging rebuke of outgoing President Donald Trump, who made one of his final trips in office to Georgia to rally his loyal base behind the state’s Republican candidates.

In an emotional address early Wednesday, he vowed to work for all Georgians whether they voted for him or not, citing his personal experience with the American dream. His mother, he said, used to pick “somebody else’s cotton” as a teenager.

“The other day, because this is America, the 82-year-old hands that used to pick somebody else’s cotton picked her youngest son to be a United States senator,” he said. “Tonight, we proved with hope, hard work and the people by our side, anything is possible.”

His victory marks a “reversal of the old southern strategy that sought to divide people,” Warnock told ABC’s “Good Morning America.”

The focus now shifts to the other race between Republican David Perdue and Democrat Jon Ossoff.

Ossoff held a small lead as of Wednesday morning, though it was too early to call the race. Under Georgia law, a trailing candidate may request a recount when the margin of an election is less than or equal to 0.5 percentage points.

If Ossoff wins, Democrats will have complete control of Congress, strengthening President-elect Joe Biden’s standing as he prepares to take office on Jan. 20.

This week’s elections mark the formal finale to the turbulent 2020 election season more than two months after the rest of the nation finished voting. The unusually high stakes transformed Georgia, once a solidly Republican state, into one of the nation’s premier battlegrounds for the final days of Trump’s presidency — and likely beyond.

Warnock’s victory is a symbol of a striking shift in Georgia’s politics as the swelling number of diverse, college-educated voters flex their power in the heart of the Deep South. It follows Biden’s victory in November, when he became the first Democratic presidential candidate to carry the state since 1992.

The Associated Press declared Warnock the winner after an analysis of outstanding votes showed there was no way for Loeffler to catch up to his lead. Warnock’s edge is likely to grow as more ballots are counted, many of which were in Democratic-leaning areas.

Loeffler refused to concede in a brief message to supporters shortly after midnight.

“We’ve got some work to do here. This is a game of inches. We’re going to win this election,” insisted Loeffler, a 50-year-old former businesswoman who was appointed to the Senate less than a year ago by the state’s governor.

Loeffler, who remains a Georgia senator until the results of Tuesday’s election are finalized, said she would return to Washington on Wednesday morning to join a small group of senators planning to challenge Congress’ vote to certify Biden’s victory.

Georgia’s other runoff election pitted Perdue, a 71-year-old former business executive who held his Senate seat until his term expired on Sunday, against Ossoff, a former congressional aide and journalist. At just 33 years old, Ossoff would be the Senate’s youngest member.

“This campaign has been about health and jobs and justice for the people of this state — for all the people of this state,” Ossoff said in a speech broadcast on social media Wednesday morning. “Whether you were for me, or against me, I’ll be for you in the U.S. Senate. I will serve all the people of the state.”

Trump’s false claims of voter fraud cast a dark shadow over the runoff elections, which were held only because no candidate hit the 50% threshold in the general election. He attacked the state’s election chief on the eve of the election and raised the prospect that some votes might not be counted even as votes were being cast Tuesday afternoon.

Republican state officials on the ground reported no significant problems.

Both contests tested whether the political coalition that fueled Biden’s November victory was an anti-Trump anomaly or part of a new electoral landscape. To win in Tuesday’s elections — and in the future — Democrats needed strong African American support.

Drawing on his popularity with Black voters, among other groups, Biden won Georgia’s 16 electoral votes by about 12,000 votes out of 5 million cast in November.

Trump’s claims about voter fraud in the 2020 election, while meritless, resonated with Republican voters in Georgia. About 7 in 10 agreed with his false assertion that Biden was not the legitimately elected president, according to AP VoteCast, a survey of more than 3,600 voters in the runoff elections.

Election officials across the country, including the Republican governors in Arizona and Georgia, as well as Trump’s former attorney general, William Barr, have confirmed that there was no widespread fraud in the November election. Nearly all the legal challenges from Trump and his allies have been dismissed by judges, including two tossed by the Supreme Court, where three Trump-nominated justices preside.

Even with Trump’s claims, voters in both parties were drawn to the polls because of the high stakes. AP VoteCast found that 6 in 10 Georgia voters say Senate party control was the most important factor in their vote.

Turnout exceeded both sides’ expectations.

Even before Tuesday, Georgia had shattered its turnout record for a runoff with more than 3 million votes by mail or during in-person advance voting in December. Including Tuesday’s vote, more people ultimately cast ballots in the runoffs than voted in Georgia’s 2016 presidential election.

Many in Georgia’s large African American community were ecstatic when they awoke to news of Warnock’s win on Wednesday.

Tracey Bailey, a 58-year-old assistant community manager at an apartment complex in downtown Atlanta, said she jumped for joy.

“It’s going to be great for Georgia, and it’s going to be great for our Black community as a whole,” she said. “I think he’s going to be a fair guy for the people, and that’s for all people.”


Meet Black US Senators In American History

Below is a list of Black U.S. Senator in American history

Hiram Rhoades Revels

The African American clergyman was the first black person to be elected to the US Senate.

He was elected in 1870 in Mississippi after reconstruction but only served two years.

Blanche K. Bruce

Bruce was elected to the US Senate in 1874. He was the first African American to serve a full term in the Senate.

Edward Brooke III

He was elected senator of Massachusetts as a Republican in 1966. He was the first black senator elected since reconstruction.

He was also the first African American elected to the Senate by popular vote.

Carol Moseley Braun

Braun was elected to the U.S. Senate in 1992 and served a single term. She was the first black woman elected to the US Senate.

Barack Obama

Obama was elected to the United States Senate in 2004, making him the fifth black person to serve in the Senate.

He would go on to become the first black president of the United States after serving only a portion of his first and only term in the US Senate.

Roland Burris

He replaced Obama. He served in the Senate until late November 2010 when his successor was chosen in a special election.

Scott in 2013 became the first African American since Reconstruction to represent a southern state in the Senate.

The Republican was appointed to the US Senate during his first term as a member of the US House of Representatives.

William “Mo” Cowan

Cowan was named interim US senator of Massachusetts in January 2013. Then a senior advisor to Gov. Deval Patrick, Cowan filled the position until a successor was named for departing Senator John Kerry, who was appointed by Obama.

Cory Booker

Booker became New Jersey’s first black US Senator after winning a special election in 2013.

He was elected to a full term in 2014 and re-elected to another this past November following an unsuccessful presidential campaign.

Kamala Harris

Harris became the first black person — man or woman — to serve as US senator for the state of California.

She was elected in 2016. Her inaugural term was cut short after she was elected the first black vice president of the United States as Joe Biden’s running mate in 2020.


Voir la vidéo: Bertin Mampaka: Premier Sénateur Noir de Belgique