Arches, Amphithéâtre de Vérone

Arches, Amphithéâtre de Vérone


Arches, Amphithéâtre de Vérone - Histoire

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Cambre, en architecture et génie civil, élément courbe qui sert à enjamber une ouverture et à supporter des charges par le haut. L'arc a constitué la base de l'évolution de la voûte.

La construction de l'arche dépend essentiellement du coin. Si une série de blocs en forme de coin, c'est-à-dire ceux dont le bord supérieur est plus large que le bord inférieur, sont placés flanc à flanc de la manière indiquée sur la figure , le résultat est un arc. Ces blocs sont appelés voussoirs. Chaque voussoir doit être coupé avec précision pour qu'il appuie fermement contre la surface des blocs voisins et qu'il conduise les charges de manière uniforme. Le voussoir central est appelé clé de voûte. Le point à partir duquel l'arc s'élève de ses supports verticaux est connu sous le nom de ressort ou ligne de ressort. Lors de la construction d'une arche, les voussoirs nécessitent un appui par le bas jusqu'à la mise en place de la clef de voûte, cet appui prend généralement la forme d'un centrage provisoire en bois. La courbe d'un arc peut être semi-circulaire, segmentaire (constituée de moins d'un demi-cercle) ou pointue (deux arcs de cercle se croisant), des courbes non circulaires peuvent également être utilisées avec succès.

Dans la construction en maçonnerie, les arcs présentent plusieurs avantages importants par rapport aux poutres horizontales ou aux linteaux. Ils peuvent couvrir des ouvertures beaucoup plus larges car ils peuvent être fabriqués à partir de petits blocs de brique ou de pierre faciles à transporter, par opposition à un linteau de pierre monolithique massif. Une arche peut également supporter une charge beaucoup plus importante qu'une poutre horizontale ne peut supporter. Cette capacité de charge provient du fait qu'une pression vers le bas sur une arche a pour effet de forcer les voussoirs ensemble au lieu de s'écarter. Ces contraintes ont également tendance à comprimer les blocs vers l'extérieur radialement. Les charges détournent ces forces vers l'extérieur vers le bas pour exercer une force diagonale, appelée poussée, qui provoquera l'effondrement de la voûte si elle n'est pas correctement étayée. Par conséquent, les supports verticaux, ou poteaux, sur lesquels repose un arc doivent être suffisamment massifs pour soutenir la poussée et la conduire dans la fondation (comme dans les arcs de triomphe romains). Cependant, les arcs peuvent reposer sur des supports légers lorsqu'ils sont alignés, car la poussée d'un arc contrecarre la poussée de ses voisins et le système reste stable tant que les arcs à chaque extrémité de la rangée sont renforcés. Ce système est utilisé dans des structures telles que les ponts en pierre voûtés et les anciens aqueducs romains.

Les arches étaient connues dans l'Égypte et la Grèce antiques, mais étaient considérées comme inappropriées pour l'architecture monumentale et rarement utilisées. Les Romains, en revanche, utilisaient l'arc semi-circulaire dans les ponts, les aqueducs et l'architecture à grande échelle. Dans la plupart des cas, ils n'ont pas utilisé de mortier, se fiant simplement à la précision de leur dressage de pierre. Les Arabes ont popularisé l'arc brisé, et c'est dans leurs mosquées que cette forme a acquis pour la première fois ses connotations religieuses. L'Europe médiévale a fait un grand usage de l'arc brisé, qui constituait un élément de base de l'architecture gothique. À la fin du Moyen Âge, l'arc segmentaire a été introduit. Cette forme et l'arc elliptique avaient une grande valeur dans l'ingénierie des ponts car ils permettaient un soutien mutuel par une rangée d'arcs, transportant la poussée latérale vers les culées à chaque extrémité d'un pont.

Les arches modernes en acier, en béton ou en bois stratifié sont très rigides et légères, de sorte que la poussée horizontale contre les supports est faible. Cette poussée peut être encore réduite en étirant une attache entre les extrémités de l'arc.


Qui étaient les Romains et pourquoi ont-ils construit des amphithéâtres ?

À son apogée, l'ancien empire romain s'est étendu des allées britanniques au nord-ouest jusqu'à l'Égypte et l'Irak modernes au sud-est. Rome a accédé au pouvoir à partir de 509 avant notre ère, et est finalement tombé dans 476 CE. Les empereurs romains luttaient constamment pour maintenir la paix parmi des millions de citoyens romains et ils ont construit des amphithéâtres pour permettre aux gens de se rassembler en masse et de profiter des spectacles romains populaires. Cela a vraiment aidé à maintenir l'ordre dans l'empire, et tant qu'ils étaient divertis, les gens étaient principalement pacifiques.

Que sont les meilleur Amphithéâtres romains ?

Cette liste est un effort calculé pour choisir les vingt meilleurs amphithéâtres romains antiques qui peuvent encore être visités aujourd'hui. nous avons collecté de nombreuses données et basé cette liste sur trois critères principaux. Premièrement, la taille de l'amphithéâtre qui est généralement mesurée par le nombre de places assises. Deuxièmement, la préservation de la façade extérieure et, enfin, la préservation des sièges et de la zone d'observation. Ensemble, ces critères déterminent le classement des amphithéâtres romains ci-dessous en commençant par le plus grand d'entre eux et en terminant par les amphithéâtres qui ont malheureusement été pour la plupart démantelés au cours des âges.

1. Colisée – Rome, Latium, Italie

photo par Diliff de Wikimedia Commons

Capacité : 80 000+ Structure préservée : 60 % ±

Le plus grand et le plus célèbre de tous les amphithéâtres romains est, bien sûr, le Colisée. Capable d'accueillir environ 80 000 spectateurs, c'est de loin la plus grande arène. La construction a commencé sous le règne de l'empereur Vespasien en 72 CE et a été achevée sous le règne de l'empereur Titus en 80 CE. Deux tremblements de terre notables parmi d'autres événements ont causé des dommages importants à la structure, et une grande partie de la façade extérieure et des sièges ont été réutilisés dans de nombreux autres bâtiments de Rome. La majorité de la façade était en travertin avec un placage de marbre, et le reste de la structure était en brique et en béton. Dans 2018 le Colisée était le site le plus visité au monde et il reste un symbole de la ville de Rome et de l'Empire romain.

2. Amphithéâtre de Nîmes – Nîmes, Occitanie, France

photo par Wolfgang Staudt de Wikimedia Commons

Capacité : 24 000+ Structure préservée : 90 % ±

L'Amphithéâtre de Nîmes a été achevé en 100 CE peu après l'achèvement du Colisée à Rome. Comme d'autres amphithéâtres romains, la structure a été utilisée comme forteresse défensive après le déclin et la chute de l'empire romain. Aujourd'hui, la majeure partie de l'arène est encore intacte, y compris la quasi-totalité des sièges et les 60 rangées des arches extérieures d'origine. Dans la France moderne, l'amphithéâtre est utilisé comme arène de tauromachie pendant les mois d'été.

3. Amphithéâtre El Djem – El Djem, Mahdia, Tunisie

photo par Agnieszka Wolska de Wikimedia Commons

Capacité : 35 000+ Structure préservée : 70 % ±

L'amphithéâtre d'El Djem est la structure la plus haute et la plus imposante de toute la ville. C'est le troisième plus grand amphithéâtre de cette liste et est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. La construction a été achevée en 238 CE et a été entièrement construit à partir de zéro, pas enfoncé dans la terre comme beaucoup d'autres arènes. Tous les arcs et sièges en pierre sont en grès jaune, que l'on trouve couramment en Tunisie. Bien qu'il ne soit pas aussi préservé que les autres amphithéâtres romains, la capacité de cisaillement et la hauteur de la façade extérieure en font l'un des vestiges les plus impressionnants de la Rome antique. (l'image de couverture de cet article montre l'extérieur de l'amphithéâtre El Djem)

4. Amphithéâtre d'Arles – Arles, Provence, France

photo par Guido Radig de Wikimedia Commons

Capacité : 20 000+ Structure préservée : 90 % ±

L'amphithéâtre d'Arles n'est pas aussi grand que beaucoup d'autres sur cette liste, mais il est incroyablement bien conservé. La plupart des sièges sont encore intacts, ainsi que la majorité de la façade extérieure. Il est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO avec de nombreux autres édifices romains situés à Arles. Au moyen-âge, l'arène a été reconvertie en forteresse défensive. De nombreuses structures en bois ont été construites à l'intérieur et au-dessus de la structure en pierre. Trois tours de défense en pierre ont également été ajoutées, que l'on peut encore voir aujourd'hui.

5. Amphithéâtre de Vérone – Vérone, Vénétie, Italie

photo par Kévin Poh de Wikimedia Commons

Capacité : 30 000+ Structure préservée : 80 % ±

L'Italie, étant la plus ancienne et la plus centrale des nombreuses régions de l'empire, contient une forte concentration d'amphithéâtres romains. Situé sur la Piazza Bra, l'amphithéâtre de Vérone est l'un des mieux conservés de toute l'Italie. Il reste pratiquement 100 % des sièges et de la structure interne, mais tous sauf quatre des arches extérieures originales de la façade ont été démantelés pour d'autres bâtiments. (un tremblement de terre dans le 12e siècle a causé des dommages importants à la façade extérieure, la décision a donc été prise de réutiliser le matériau ailleurs) L'arène a été construite autour de l'année 30 CE. Aujourd'hui, c'est l'un des sites les plus remarquables de Vérone et il est toujours utilisé pour des concerts et des spectacles vus par plus d'un demi-million de spectateurs chaque année.

6. Amphithéâtre de Pula – Pula, Istrie, Croatie

photo par Jeroen Komen de Wikimedia Commons

Capacité : 23 000+ Structure préservée : 70 % ±

L'amphithéâtre de Pula est l'un des sites romains les plus remarquables de toute la Croatie. Il possède sans doute l'une des façades extérieures les plus spectaculaires et les mieux conservées de tous les amphithéâtres romains. Bien que modifiée à plusieurs reprises dans son histoire, la structure que nous voyons aujourd'hui a été achevée en 81 CE. La façade la plus haute atteint une hauteur de plus de 100 'et contient trois niveaux d'arcades.

7. Amphithéâtre de Pompéi – Pompéi, Campanie, Italie

photo par Mosborne01 de Wikimedia Commons

Capacité : 20 000+ Structure préservée : 90 % ±

L'amphithéâtre de Pompéi est le plus ancien amphithéâtre romain qui survit encore aujourd'hui. Avec toute la ville, l'arène a été enterrée par l'éruption du mont Vésuve en 79 CE. Aujourd'hui, les visiteurs du site archéologique de Pompéi sont autorisés à se promener dans et autour de l'amphithéâtre. Malgré le nombre de spectateurs qu'elle pouvait contenir, la façade extérieure n'est en réalité qu'un seul niveau, contrairement aux autres arènes de cette liste. C'est parce qu'une grande partie de la structure a été creusée profondément dans la terre. L'Amphithéâtre de Pompéi a également été utilisé par le groupe de rock Pink Floyd pour enregistrer une version live de la chanson "Echoes" en 1971regarde les images pour voir de superbes aperçus de l'amphithéâtre!

8. Amphithéâtre Uthina – Mohammedia, Gouvernorat de Ben Arous, Tunisie

photo par Maurizio Hublitz de Wikimedia Commons

Capacité : 16 000+ Structure préservée : 60 % ±

L'Afrique du Nord était une région importante au sein de l'empire, et aujourd'hui, de nombreux amphithéâtres romains d'Afrique du Nord sont remarquablement bien conservés. Les sièges de l'amphithéâtre d'Uthina ne sont intacts qu'à environ 60 %, mais plusieurs arches en pierre de la façade d'origine survivent encore à ce jour. Environ la moitié de l'arène a été construite en contrebas d'une colline adjacente. Le reste a été construit à partir du sol avec une grande façade qui devait être une merveille dans les temps anciens. Heureusement, en raison de sa nature isolée, loin des autres grandes villes, il est probable que l'arène sera de plus en plus excavée à l'avenir.

9. Amphithéâtre Leptis Magna – Khoms, Murqub, Libye

photo par Capouzzo Pietro de Wikimedia Commons

Capacité : 16 000+ Structure préservée : 70 % ±

Une ville nord-africaine de premier plan pendant l'Empire romain, Leptis Magna détient plusieurs attractions remarquables de la Rome antique, y compris un Arc de Triomphe dédié à l'empereur Septime Sévère. L'amphithéâtre de Leptis Magna est un point culminant de toute la région, ses rangées de sièges et ses allées sont très bien conservées. Parce que l'amphithéâtre a été construit dans la Terre, dans une dépression naturelle, il n'y a pas de façade extérieure survivante. La construction a été dédiée à l'empereur Néron, ce qui met la date d'achèvement à environ 56 CE.

Comme la Rome antique ? consultez notre article, “Top 20 des aqueducs romains antiques.”

10. Amphithéâtre d'Avenches – Avenches, Vaud, Suisse

photo par Nursangaion de Wikimedia Commons

Capacité : 16 000+ Structure préservée : 50 % ±

L'amphithéâtre d'Avenches a été achevé dans l'année 165 CE et est l'un des meilleurs sites d'Avenches Moderne. Initialement appelée Aventicum, la ville était la capitale de la Suisse romaine. De grandes parties de la façade extérieure ont été supprimées pour d'autres bâtiments, et de nombreuses rangées de sièges n'ont toujours pas été fouillées. Les visiteurs sont autorisés à entrer au centre de l'arène et à se tenir exactement là où se déroulaient les combats de gladiateurs. Cette arène est le seul amphithéâtre suisse sur cette liste, et une caractéristique notable est la tour défensive qui a été ajoutée à la structure dans le 11 ème siècle.

11. Amphithéâtre de Tarragone – Tarragone, Catalogne, Espagne

photo par Malopez 21 de Wikimedia Commons

Capacité : 15 000+ Structure préservée : 40 % ±

L'amphithéâtre romain antique de Tarragone est actuellement classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, avec d'autres structures anciennes de la ville. L'arène a une position idyllique, surplombant la mer Méditerranée au sud. Environ 50 % des rangées de sièges sont encore conservées, ainsi qu'une bonne partie des arcades de la façade sud. La construction a commencé dans le 2e siècle de notre ère quand la ville s'appelait Tarraco. Aujourd'hui, les visiteurs de l'amphithéâtre peuvent se promener autour des rangées de sièges, et si vous montez au sommet, vous êtes récompensé par une vue magnifique sur l'océan au-delà.

12. Amphithéâtre de Mérida – Mérida, Estrémadure, Espagne

photo par José Manuel Garcia de flickr

Capacité : 15 000+ Structure préservée : 20 % ±

L'amphithéâtre romain de Mérida, ainsi que le théâtre romain, aqueduc, et Bridge, sont quelques-uns des sites romains les plus remarquables de toute l'Espagne. Ensemble, ces structures sont classées au patrimoine mondial de l'UNESCO. La majorité de la structure, y compris les deux sections supérieures des sièges, a été réutilisée dans d'autres bâtiments.

13. Amphithéâtre Italica – Santiponce, Andalousie, Espagne

photo par Diego Delso de Wikimedia Commons

Capacité : 25 000+ Structure préservée : 20 % ±

Italica est un site historique, situé à environ 5 miles au nord de la ville de Santiponce en Espagne. L'amphithéâtre et d'autres vestiges de l'ancienne ville romaine sont une excursion d'une journée populaire à proximité Séville. Italica était une grande ville à l'époque romaine, fondée en 206 AEC par le général maintenant connu sous le nom de Scipion l'Africain. Lieu de naissance d'au moins deux empereurs romains, Hadrien et Trajan, Italica était connue pour avoir de grands bâtiments remarquables. L'amphithéâtre a également été récemment utilisé comme lieu de tournage pour Game of Thrones en 2017, dans une scène où se rencontrent quelques personnages principaux (et leurs dragons).

14. Amphithéâtre de Trèves – Trèves, Rhénanie-Palatinat, Allemagne

Photo de Berthold Werner de Wikimedia Commons

Capacité : 20 000+ Structure préservée : 50 % ±

L'amphithéâtre de Trèves est l'amphithéâtre romain antique le mieux conservé de toute l'Allemagne. Au moment de sa construction, Trèves était une ville phare de la province romaine de Gaule. Trèves a continué à prendre de l'importance, devenant plus tard une capitale régionale dans les derniers stades de l'Empire romain d'Occident. Aujourd'hui, les monuments romains de Trèves, ainsi que plusieurs autres bâtiments historiques de la ville, sont reconnus comme sites du patrimoine mondial de l'UNESCO.

15. Amphithéâtre d'Alexandrie – Alexandrie, Alexandrie, Égypte

photo par SAbre91 de Wikimedia Commons

Capacité : 600+ Structure préservée : 30 % ±

De loin le plus petit de cette liste, l'amphithéâtre d'Alexandrie ne pouvait accueillir qu'environ 600+ spectateurs. De nombreux historiens pensent qu'il était davantage utilisé pour des concerts et des pièces de théâtre que pour des combats de gladiateurs. Mais une différence notable est les sièges en marbre qui existent encore aujourd'hui. Terminé dans le 4ème siècle de notre ère cet amphithéâtre a été construit pendant l'occupation romaine de l'Egypte. C'est l'un des principaux sites romains situé dans l'ancienne ville fondée par Alexandre le Grand.

16. Amphithéâtre de Lecce – Lecce, Pouilles, Italie

photo par Paul de Reggio de Wikimedia Commons

Capacité : 25 000+ Structure préservée : 20 % ±

L'amphithéâtre de Lecce est encore en grande partie inexploré. Il est hautement improbable qu'il soit jamais excavé puisque le reste de la structure est recouvert de routes et de bâtiments modernes. À l'époque des Romains, la ville s'appelait Lupiae et était une ville importante sur le « talon » de la péninsule italienne. Les sièges et la façade de l'arène sont en grès jaune-blanc, le même matériau qui est utilisé sur de nombreux autres bâtiments importants de la ville.

Consultez notre article, “Top 15 des arcs de triomphe romains antiques” pour en savoir plus sur l'architecture de l'Empire romain !

17. Amphithéâtre de Cagliari – Cagliari, Sardaigne, Italie

photo par Ruben Holthuijsen de flickr

Capacité : 10 000+ Structure préservée : 40 % ±

L'amphithéâtre romain de Cagliari diffère de beaucoup d'autres sur cette liste car il a été partiellement creusé dans la roche solide de la colline environnante. La colline de Buon Cammino est l'une des plus hautes et des plus escarpées de Cagliari. La plupart des sièges ont été sculptés pour correspondre à la pente de la colline, et il y avait aussi une grande façade d'entrée du côté sud. Aujourd'hui, les travaux de restauration sont toujours en cours, il y a donc de fortes chances que d'autres vestiges soient découverts à l'avenir.

18. Amphithéâtre Flavien de Pozzuoli – Pozzuoli, Campanie, Italie

photo par ho visto nina volare de Wikimedia Commons

Capacité : 50 000+ Structure préservée : 40 % ±

L'amphithéâtre Flavien de Pozzuoli est le troisième plus grand amphithéâtre construit pendant l'empire romain. (« Amphithéâtre Flavien » est également un terme largement associé au Colisée de Rome) Aujourd'hui, plusieurs arches extérieures et la grande majorité des sièges subsistent, bien que tous les placages de marbre extérieurs aient été réutilisés dans d'autres bâtiments. La partie souterraine de cette arène est parmi les mieux conservées de tous les amphithéâtres romains. Même certaines parties des mécanismes de levage qui reliaient le sol de l'arène aux chambres souterraines sont toujours intactes.

19. Amphithéâtre de Capua – Santa Maria Capua Vetere, Campanie, Italie

photo par Rico Heil de Wikimedia Commons

Capacité : 60 000+ Structure préservée : 30 % ±

L'amphithéâtre de Capoue est le deuxième plus grand amphithéâtre qui survit encore de l'antiquité. On pense qu'il est le modèle du Colisée de Rome. Aujourd'hui, seuls quelques-uns des arcs d'origine et environ 30% des rangées de sièges d'origine sont encore intacts. L'arène était le point central d'un événement très connu de l'histoire romaine, la révolte de Spartacus qui a commencé en 73 avant notre ère.

20. Amphithéâtre Aquincum – Budapest, Hongrie centrale, Hongrie

Photo de Civertan Grafik de Wikimedia Commons

Capacité : inconnue Structure préservée : 10 % ±

L'ancienne ville romaine d'Aquincum était située sur le Danube dans ce qui est maintenant Budapest. La ville contenait en fait deux amphithéâtres romains distincts, l'amphithéâtre militaire d'Aquincum (représenté ci-dessus) et l'amphithéâtre civil d'Aquincum. En plus d'être utilisé pour des spectacles organisés, l'amphithéâtre militaire d'Aquincum était un important centre d'entraînement militaire. Aujourd'hui, l'amphithéâtre se trouve à la limite sud du quartier Obuda de Budapest.

Amphithéâtres romains aujourd'hui

Aujourd'hui, les amphithéâtres romains ont laissé un héritage durable sur l'histoire de l'architecture. De nombreux amphithéâtres de cette liste sont encore utilisés pour des événements à ce jour. Ils restent des symboles de l'Empire romain et le fait qu'ils se trouvent dans toute la Méditerranée témoigne de la portée et de la puissance des Romains.

Le modèle de l'amphithéâtre romain a été reproduit dans le monde entier. Un bon exemple est le Harvard Colosseum situé à Cambridge, Massachusetts, États-Unis. Utilisée comme stade de football pour l'Université Harvard, la façade extérieure ressemble à ce à quoi la plupart des amphithéâtres romains auraient ressemblé à leur apogée.

Photo du Harvard Colosseum à Cambridge Massachusettes.
Photo de Nick Allen de Wikimedia Commons

Conclusion

L'Empire romain était l'une des civilisations les plus influentes à avoir jamais existé. Ils ont créé des structures monumentales et réalisé des progrès incroyablement importants dans la construction et l'ingénierie. Leurs structures les plus grandes et les plus emblématiques étaient leurs amphithéâtres. Sur l'ensemble des terres de l'Empire romain, quelque 400 arènes subsistent. Cette liste présente 20 des exemples les mieux conservés, chacun étant un site important qui mérite une visite. Deux mentions honorables qui n'ont pas fait partie de cette liste sont l'amphithéâtre romain de Lucca en Italie, qui a depuis été reconverti en place publique, et l'amphithéâtre Serdica à Sofia en Bulgarie, où aujourd'hui un atrium d'hôtel moderne est construit autour de l'ancienne structure.

A propos de l'auteur

Rob Carney, le fondateur et rédacteur principal d'Architecture of Cities étudie l'histoire de l'architecture depuis plus de 10 ans. C'est un grand voyageur et photographe, et il est passionné par les bâtiments et l'histoire du bâtiment. Rob a un B.S. et une maîtrise en architecture et a travaillé comme architecte et ingénieur dans la région de Boston pendant plusieurs années.

Façade extérieure de l'Amphithéâtre d'El Djem en Tunisie
photo par Mrabet.amir de Wikimedia Commons

Vérone - La Maison de Juliette | Source : Bureau de l'UNESCO - Commune de Vérone

Vérone - La Maison de Juliette | Source : Bureau de l'UNESCO - Commune de Vérone - Photo de Domenico Zugliani

Vérone - Fête de la Saint-Valentin

Vérone - Jardins Giusti | Source : Bureau de l'UNESCO - Commune de Vérone - Photo de Domenico Zugliani

Vérone - Les Palazzi de Piazza Erbe

Vérone - Piazza Bra | Source : Bureau de l'UNESCO - Commune de Vérone

Vérone - Le Ponte Pietra sur l'Adige

Vérone - Porta Nuova | Source : Bureau de l'UNESCO - Photo de Domenico Zugliani

Vérone - Statue de Dante sur la Piazza dei Signori

Vérone - Théâtre Romain | Source : Bureau de l'UNESCO - Commune de Vérone - Photo de Domenico Zugliani

Dans une étendue de terre conçue en accord avec les méandres du fleuve Adige, nous trouvons Vérone, une ville d'excellence visuellement époustouflante et l'un des 55 sites italiens sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.
2000 ans d'histoire enchâssés dans une étendue de 77 km² : c'est Vérone, site d'une intégration complètement harmonieuse des meilleurs éléments artistiques de plusieurs époques historiques diverses.
Grâce à sa situation géographique, c'était un important centre urbain fondé par les Romains au Ier siècle av. Des traces importantes subsistent encore aujourd'hui de son passé prodigieux, notamment les arènes du théâtre romain, l'arc de Gavi à Porta Borsari et le site archéologique de Porta Leoni.
Envahie et occupée pendant une longue période par les barbares, la ville a connu son maximum de splendeur sous la dynastie des Scaliger (XIIIe-XIVe siècles).
Il y a aussi la Vérone qui a continué à faire sa marque à d'autres époques, de celle de la Communes pendant le règne souabe, aux dominations française et autrichienne puis, au Risorgimento italien.
C'est vraiment une ville aux multiples visages dont l'histoire peut aussi résumer l'histoire de l'Italie – pensez aux œuvres laissées par les Romains, les rues médiévales et les palais de la Renaissance.

Le pôle commercial de la ville est Piazza delle Erbe, où se trouvait le forum romain d'origine.
Cette place représente la synthèse de plusieurs moments historiques différents tels qu'affirmés par les bâtiments du XIIIe siècle - parmi lesquels se distingue la Casa dei Mercanti (Maison des marchands) - les façades peintes des maisons Mazzanti et la fontaine de la Madonna Verona, avec son centre statue de l'époque romaine.
Datant également de l'époque romaine, le monument le plus emblématique de Vérone, ses arènes (premier siècle avant JC). Construit à l'origine pour accueillir des combats de gladiateurs, il a connu une longue période d'abandon avant de revenir sur le devant de la scène avec une nouvelle forme de divertissement, en 1913 : après avoir accueilli la première de Aïda cette année-là, il est connu dans le monde entier pour les sons d'opéra qui émanent de sa scène, en plus d'accueillir des concerts et des représentations théâtrales.
L'ancien Théâtre romain, plutôt, est de l'autre côté du fleuve Adige, érigé sur le côté en pente d'une colline haute et magnifique. Pendant ce temps, la Porta dei Borsari, l'ancienne entrée de la ville, est également romaine.
Ensuite, la Vérone romane réside dans son imposant Duomo, ainsi que dans la cathédrale de Saint-Zénon, et à Castelvecchio, qui surplombe les rives de l'Adige, elle symbolise la puissance médiévale de la famille Scaliger, à qui la réalisation de la Le pont crénelé Scaliger est attribué. Castelvecchio, édifié au milieu des années 1300, était la demeure du Cangrande della Scala, aujourd'hui c'est le Musée d'Art de la Ville.

Les palais de Vérone raconte sa longue histoire de richesse et de pouvoir.
Dans Piazza dei Signori - qui se trouve sous le dominant Tours Lamberti - le portique de la Loggia del Consiglio attire l'attention, c'est ici que se déroulait la vie politique du XVIe siècle, tandis que le Palazzo di Cansignorio et le Palazzo del Comune (ou della Ragione) étaient les sièges du pouvoir militaire, judiciaire et administratif.
A proximité se trouve le Arches Scaliger, sur la place du même nom, et certaines des vues les plus suggestives de la ville, y compris des aperçus des tombeaux monumentaux des seigneurs de Vérone.
Toute la ville de Vérone est vraiment spectaculaire, et il en va de même pour les églises. Certaines des plus importantes sont l'église gothique de Sainte-Anastasie, l'église de San Fermo Maggiore (formée de deux bâtiments empilés l'un sur l'autre) et l'église Renaissance de San Giorgio in Braida.
Enfin, la Vérone de Shakespeare et les « amants maudits » est une légende dans le monde entier, et vit indéfiniment à travers les lieux rendus célèbres par la pièce, Roméo et Juliette. Pourtant, l'œuvre littéraire originale a été créée par Luigi da Porto, un écrivain de Vicence, dans les années 1500, elle a finalement circulé dans toute l'Europe, atteignant l'Angleterre. C'est donc le Barde qui en a rendu l'histoire immortelle qu'elle est aujourd'hui, permettant à Vérone de se reposer comme l'un des endroits les plus admirés et visités au monde.


Vérone, Italie : un guide culturel de la ville

Vérone prétend avoir plus de ruines romaines que n'importe quelle ville italienne autre que Rome

Suivez l'auteur de cet article

Suivez les sujets de cet article

Déambulant le long de l'une des rues commerçantes les plus célèbres de Vérone, le Corso Porta Borsari, les habitants semblent à peine remarquer la magnifique porte romaine exceptionnellement bien conservée lorsqu'ils passent sous ses grandes arches, mangent des glaces, bavardent ou vérifient les vêtements des autres – c'est l'Italie après tout.

Ainsi, mes tentatives pour ressembler à un local blasé sont complètement minées alors que je regarde avec admiration la Porta Borsari, avec ses deux grandes arches et ses 12 arches supplémentaires réparties sur deux niveaux. Datant du Ier siècle av.

Une façon d'augmenter mes chances d'être pris pour un vrai Véronèse est de m'armer d'une glace - Vérone est un endroit idéal pour ce plaisir glacé. Maintenant légèrement distrait par un pot de glace au chocolat et à la framboise, je me promène sur la place la plus célèbre de la ville, la Piazza delle Erbe. Ici, la longue histoire de la ville en tant que lieu de commerce aisé se révèle dans la brique et la pierre. Des palais, des maisons de marchands, des tours et des statues se dressent en un hommage muet et immobile à plus de 2 000 ans d'activité, tandis que les visiteurs s'assoient dans les cafés et tentent de déterminer lequel des bâtiments est lequel, selon leurs guides.

En fait, la Piazza dei Signori voisine, plus petite et plus calme, a plus de charme italien que sa plus grande voisine. A proximité se trouve le Centro di Fotografia Scavi Scaligeri, qui présente régulièrement des expositions changeantes parmi les inévitables ruines romaines.

Sur la Piazza dei Signori, je m'arrête pour un expresso dans un café alors que l'homme derrière le bar et un client s'engagent dans un débat sur un article de La Gazzetta dello Sport, l'un des deux quotidiens sportifs italiens.

Fraîchement fortifié, je suis parti pour le monument le plus célèbre de Vérone (après la fausse Casa di Giulietta, ou Maison de Juliette, c'est la ville de Shakespeare Roméo et Julieet), son vaste amphithéâtre romain, connu aujourd'hui sous le nom des Arènes. Construit à l'extérieur des murs de la ville, vers l'an 30 après JC, le bâtiment pouvait accueillir 30 000 spectateurs.

En 1913, pour célébrer la naissance de Giuseppe Verdi, il devient également la plus grande salle d'opéra en plein air du monde. Assister à une représentation ici pendant la saison estivale d'opéra concerne autant le vaste spectacle que la musique. Alors que la foule afflue après l'acte final, je décide qu'après avoir patiemment assisté à la grande offre culturelle de Vérone, ce que je mérite davantage, c'est son autre grande création – il est temps pour une autre crème glacée.

Vérone prétend avoir plus de ruines romaines que n'importe quelle ville italienne autre que Rome. Mais il porte cet honneur à la légère. La plupart de ses rues et nombre de ses bâtiments intègrent dans leur tissu les vestiges majestueux d'anciens murs, routes et villas avec une sorte de pragmatisme nonchalant. Même selon les normes italiennes, la ville a aussi plus que sa juste part d'art et de culture médiévaux et de la Renaissance.

LE SAVIEZ-VOUS?

Trois pièces de Shakespeare se déroulent à Vérone : Roméo et Juliette, La Mégère apprivoisée et Les deux gentilshommes de Vérone

La Piazza delle Erbe est la place la plus célèbre de Vérone et vaut le détour, mais la plupart de ce qui est en vente sur ses étals de marché est assez ringard et les restaurants et cafés n'offrent certainement pas les meilleurs plats et boissons de Vérone.

Le lundi n'est pas le meilleur jour pour planifier une gâterie gastronomique car de nombreux restaurants sont fermés.

S'Y RENDRE

British Airways (0844 493 0787 britishairways.com) vole de Gatwick à Vérone à partir de 87 £ aller-retour easyJet (0905 821 0905 easyjet.com) opère également au départ de Gatwick à partir d'environ 65 £ aller-retour. Monarch (08719 405040 monarch.co.uk) propose des vols au départ de Manchester à partir d'environ 100 £ aller-retour.

L'aéroport Valerio Catullo de Vérone (aeroportoverona.it) se trouve à 13 kilomètres de la ville. Un taxi vous coûtera environ 30 € / 24 £ ou un service Aerobus (atv.verona.it 6 € / 4,80 £) quitte l'aéroport tous les jours pour la gare de Vérone toutes les 20 minutes de 6h35 à 23h35. Cela prend environ 20 minutes, selon le trafic.

Thomson Lakes & Mountains (0871 230 8181 thomsonlakes.co.uk) propose un séjour de trois nuits, comprenant les vols de Gatwick à Vérone, les transferts et le petit-déjeuner, à partir de 312 £ par personne à l'hôtel quatre étoiles Giberti. Des vols directs depuis Birmingham, Newcastle, Manchester et Glasgow sont également disponibles.

LA PISTE INTÉRIEURE

 La VeronaCard (veronacard.it) vous donne accès gratuitement aux églises, galeries, musées et monuments. Deux cartes sont disponibles : la VeronaCard 2 jours (15 €/12 £) et la carte 5 jours (20 €/16 £). Achetez-les dans les musées, monuments, églises, tabacs du centre-ville et à l'office de tourisme de la Piazza Bra.

 Si vous vous sentez énergique, montez les marches jusqu'au Castel San Pietro, juste en face du vieux centre-ville, pour une vue panoramique sur la ville.


Faits intéressants sur les arènes de Vérone

Les Arènes de Vérone en italien Arènes de Vérone est un amphithéâtre romain de Vérone.

Il est l'une des structures anciennes les mieux conservées dans le monde.

L'arène est Le monument le plus célèbre de Vérone, visité par les touristes du monde entier.

C'était construit en 30 après JC sur un site qui se trouvait alors hors des murs de la ville.

Les dimensions extérieures de la structure elliptique sont 152 x 123 mètres (499 x 403 pieds), ce qui en fait le troisième plus grand amphithéâtre romain après le Colisée et l'amphithéâtre des Capua.

L'amphithéâtre pouvait accueillir plus de 30 000 spectateurs dans les temps anciens. Aujourd'hui, pour des raisons de sécurité, la fréquentation maximale est 15 000 personnes.

Son forme elliptique améliore la qualité acoustique des performances.

Initialement il y avait trois niveaux d'arcs atteignant un hauteur de 30 mètres (98 pieds), mais aujourd'hui, seuls deux niveaux survivent sauf dans une petite partie où quatre arches survivent du niveau supérieur.

La ronde façadee of the building was originally composed of white and pink limestone from Valpolicella, but after a major earthquake in 1117, which almost completely destroyed the structure’s outer ring, except for the so-called “ala” (wing), the stone was quarried for re-use in other buildings.

The Arena floor is also now 2 meters below ground-level.

The first interventions to recover the arena’s function as a theatre began during the Renaissance.

Some operatic performances were later mounted in the building during the 1850s, owing to its outstanding acoustics.

The Arena was originally used to host gladiator, circus, and equestrian events et, even today, it continues to host concerts and, most famously, an opera season every summer.

Every year over 500,000 people see productions of the popular operas in this arena.

Modern-day travellers are advised that admission tickets to sit on the arena’s stone steps are much cheaper to buy than tickets giving access to the padded chairs available on lower levels. Candles are distributed to the audience and lit after sunset around the arena.

The opera productions in the Verona Arena had not used any microphones or loudspeakers until an electronic sound reinforcement system was installed in 2011.


Tag: Roman Arches

History of Roman Arches

The arch was first used in the Mediterranean world by those in Mesopotamia, Greece, Persia, and ancient Italy. While these cultures had the arch, they rarely used it except for underground tunnels and drainage systems, where the force of the earth around it provided natural buttressing, or reinforcement. The Romans learned the arch from the Etruscans of Tuscany and were the first people in the world to really figure out how to use it. Romans in the first centuries BC discovered how to use arches in the construction of bridges, aqueducts and buildings. The Roman arch is largely responsible for the expansion of infrastructure across the Roman Empire. The Roman arch became a foundational aspect of Western architecture and generated new systems of building across Europe.

Basic Construction of Arches

An arch is an architectural form that controls the pressure from the weight of a building in a specific way. The arch directs pressure downwards and outwards, creating a strong passage underneath it that has the ability to support heavy structures. This is called compressive stress, because the pressure of the weight is compressed by the shape of the arch. Because the stress is directed both down and outwards, walls or other structures were often required to reinforce the arch. The arch allowed ancient builders to make larger, more complex buildings that could hold more space and people. The central feature of an arch is the keystone, or the wedge-shaped stone at the very top of the arch. It is the last stone placed during construction, and it locks all the other stones of the arch into position. The keystone bears almost no weight, but is the center of redirecting the weight of the structure down and outwards. The Romans used arches with circular tops, called rounded arches, which were made of stone. A series of rounded arches side by side is called an arcade.

Arch’s construction.

Use by the Romans

  • Bridges and Aqueducts, one of the foremost uses of the arch in building was for bridges and aqueducts. When roads or pipes needed to cross an area without level terrain, say a valley or river, an arcade of arches gave them the support they needed to sustain their weight off the ground. This was extremely important in the development of Rome. Without bridges to connect their roads, the Roman army would not have been able to march across Europe, expanding the Empire.

Ponte Sant’Angelo, Rome.

  • Theatres & Amphitheatres, the Roman theatre was of course inspired by the Greek version, but the orchestra was made semicircular and the whole made using stone. The Romans also added a highly decorative stage building (scaenae frons) which incorporated different levels of columns, projections, pediments, and statues. Amphitheatres were used for various types of public events. Ancient Roman amphitheatres were circular or oval in shape, and used for events such as gladiator combats, chariot races, venationes (animal slayings) and executions. About 230 Roman amphitheatres have been found across the area of the Roman Empire. The earliest Roman amphitheatres date from the middle of the first century BC, but most were built under Imperial rule, from the Augustan period (27 BC-14 AD) onwards. Imperial amphitheatres were built throughout the Roman empire the largest could accommodate 40,000-60,000 spectators. The best-known amphitheatre in the world is the Roman Colosseum, which is more correctly termed the Flavian amphitheatre (Amphitheatrum Flavium), after the Flavian dynasty who had it built.

Theatre of Marcellus, Rome.

  • Triumphal Arches, the triumphal arch, with a single, double, or triple entrance, had no practical function other than to commemorate in sculpture and inscription significant events such as military victories. Early examples stood over thoroughfares – the earliest being the two arches set up by L.Stertinius in Rome (196 BCE) – but later examples were often protected by steps. Topped by a bronze four-horse chariot, they became imposing stone monuments to Roman vanity. The Arch of Constantine (c. 315 CE) in Rome is the largest surviving example and is perhaps the last great monument of Imperial Rome.

The Round Arch in the world

The Romans were undoubtedly the first people to build large and lasting bridges. Testament of the building techniques of Ancient Rome can be witnessed even today with hundreds bridges still standing.


Verona Landmarks and Monuments

Verona has acquired a reputation as one of Italy's wealthiest and most beautiful cities. Some of its major landmarks and monuments hark back to the days when it enjoyed a lavish Roman lifestyle, or to the medieval age when a handful of the richest families in Verona fought for supremacy and a chance to show off their wealth.

A stroll around the city reveals their legacy, taking in landmarks that include everything from lively piazzas bordered by grand houses and palaces, to the tombs in which they were buried.


Arena di Verona

Address: Piazza Brà, Verona, Italy, IT
Tel: +39 045 800 3204
Verona's famous Roman amphitheatre is one of the best-preserved around today and is highly rated. Built in 30 AD to accommodate more than 20,000 people, it's an incredible place just to stand and imagine just what Roman life must have been really like. Even today, the Arena is one of the city's most visited landmarks and welcomes crowds of visitors - not to gladiatorial battles, but to more peaceful cultural events and opera performances. The acoustics are particularly good.
Open hours: Tuesday to Sunday - 09:00 to 19:30 (reduced opening hours on performance days), Monday - 13:45 to 19:30
Admission: charge

Piazza delle Erbe

The Piazza delle Erbe has always played a central role in the life of Verona. Nowadays, it's a lively outdoor marketplace, with a small 14th-century fountain at its centre.

In days gone by, this area was the actual site of the Roman Forum and the place where citizens went to watch chariot racing, literally in their thousands.
Open hours: daily
Admission: free

Loggia del Consiglio

Address: Piazza dei Signori 5, Verona, Italy, IT
Originally the home of Verona's City Council, the Loggia is a fine Renaissance building.

It was the last new building on the Piazza dei Signori and was intended to showcase the city's high status. Look out for the statues of well-known Veronese citizens from days gone by, including the writer, Pliny.
Open hours: daily
Admission: charge

Torre di Lamberti

Address: Cortile Mercato Vecchio, Verona, Italy, IT
Tel: +39 045 803 2726
Visitors certainly can't miss Verona's most famous landmark, the aptly named 'Tower of the City', as it stands right in the middle of the Piazza delle Erbe and measures in at 84 metres / 275 feet in height.

The 11th-century version of the tower was somewhat smaller than the tower which can be seen today, thanks to extra height being added when it was restored in the 15th century. The clock is a later addition still. The two bells once used to call the council to their meetings and warn the citizens of fires even have their own names - Marangona and Rengo.
Open hours: Monday - 13:30 to 19:30, Tuesday to Sunday - 09:30 to 19:30
Admission: charge

Juliet's Tomb

Address: Via del Pontiere 35, Verona, Italy, IT
The red marble sarcophagus in which Juliet is said to have been buried is an impressive landmark. And yet, its precise history still remains clouded in mystery. The ancient sarcophagus was discovered in the grounds of the former convent as recently as 1937. With no cover, it was thought to be that referred to in a number of 19th-century documents. Juliet's Tomb offers Verona tourists plenty in the way of atmosphere. Little wonder, then, that it has become a popular wedding venue for romantic couples from all over the world.
Open hours: Monday - 13:45 to 19:30, Tuesday to Sunday - 08:30 to 19:30
Admission: charge

Ponte Pietra

An illuminated Ponte Pietra at night makes a wonderful sight. An ancient wooden version of the bridge originally spanned the River Adige, only being replaced by a stone reconstruction in the 16th century. Sadly, the Second World War inflicted some serious damage to the bridge, leaving only one arch standing. Thankfully, renovation work was soon carried out and, in 1959, the bridge was once again opened.
Open hours: daily
Admission: free

Scaligeri Tombs

Address: Via Arche Scaligeri, Verona, Italy, IT
Tel: +39 045 803 2726
Inside a fence and guarded by a magnificent wrought iron gate is the cemetery belonging to the noble Scala family of Verona. The most striking landmarks at the Scaligeri Tombs are the three elaborately carved Gothic arches, or canopies, which mark the tombs of Cangrande I, Mastino II and Cansignorio. The oldest dates back to the early 14th century. The nearby Torre dei Lamberti offers a good birds-eye view over the monuments.
Open hours: June to September, Monday - 13:30 to 19:30, Tuesday to Sunday - 09:30 to 19:30
Admission: charge


About the Author

Globetrotting Editor - You might say that Aren was destined to become a Globetrotter after his family took him to Germany two times before he was four. If that wasn’t enough, a term spent in Sweden as a young teenager and a trek across Vietnam, Cambodia, and Thailand confirmed that destiny. An independent writer, director, and film critic, Aren has travelled across Asia, Europe, and South America. His favourite travel experience was visiting the major cities of Japan’s largest island, Honshu, but his love for food, drink, and film will take him anywhere that boasts great art and culture.


If You “Arch” Into A Room You Have To Arch Out Of It (Don’t Mix Doorway Styles)

design by studio diy | photos by jeff mindell

There are of course exceptions to this, but if you are using the arch as your doorway, don’t mix different shaped doorways and all of a sudden have a normal square. It might look like you are just trying to put an arch into your house because you like them, not that it should exist there.

Also, be careful not to add an arch to make your house look like a Tuscan or Italian villa – generally trying to go old-world, and copying an architectural style that originated on a different continent in NEWer construction is dangerous. It can look very Real Housewives/McMansion-y. There are so many in, of course, California Mediterannean bungalows, but I’d say if you are building new be careful about trying to replicate an older style (and instead just do something fresh).

So then with these rules and guidelines, I’m looking at the past projects I’ve done and wanted to see if there was an appropriate opportunity to put in an arch? Did I miss an arch moment??

photo by tessa neustadt | from: how we styled our living room to sell

The Mid-Century Modern Glendale Home – Now you might think that this mid-century couldn’t handle an arch, then you look at Sara Shermans Samuel’s house and my goodness it’s just awesome. But for this particular house, I probably wouldn’t have because it really would have mainly been the hallway doors.

The LA Tudor – As seen in the graphic earlier in the post, it would be a for sure no for me.

photos by sara ligorria-tramp | from (left to right): the portland office, the portland living room

The Portland Project – I suppose the office/living room/dining could have had soft arches instead. So a total option. But also I really love how it turned out.

The Mountain House – I guess I could have but not sure with that big A-frame. However, it could have 100% worked but so happy with what we did.

Alors voilà. My three big guidelines I think everyone should consider before arching. Renos with no regrets is what I hope to help everyone with (which is why I’m writing a book about it:)) Ok now let’s talk about arches. See you in the comments. xx


Voir la vidéo: 03 Colosseum Flavian Amphitheatre Arches and Forces